C’est la grogne à la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien… en effet, alors que c’est en front commun que des manifestations syndicales seront menées ce lundi 28 septembre à Bruxelles et en Wallonie, dans la région verviétoise, comme le souligne le syndicat chrétien, “la FGTB Verviers a décidé, en catimini, de mener, seule, une action”. Pour rappel, l'objectif des manifestations syndicales de ce lundi est de revendiquer de meilleures allocations sociales. Ainsi, les syndicats se sont accordés sur des revendications communes comme le fait de relever toutes les allocations sociales, pour qu’aucune ne soit sous le seuil de pauvreté; instaurer une pension minimum légale de 1.500 euros net/mois; maintenir le gel de la dégressivité pour les allocations de chômage, y compris pour les artistes; garantir le refinancement et le caractère fédéral de la sécurité sociale.

"Ainsi, la CSC et la FGTB, en bonne entente, ont décidé pour la région liégeoise de mener des actions en front commun place du XX Août à Liège, place communale à Seraing et place Jean Jaurès à Herstal", précise-t-on à la CSC.

Pour la CSC dès lors, l'attitude de la FGTB Verviers est tout sauf constructive. Au mieux dit encore la CSC, cela déforce l’action. “La FGTB Verviers n’a rien compris car le combat des améliorations sociales se gagnera, en front commun, parce qu’ensemble on est plus forts. À la FGTB Verviers, on a du mal à passer des slogans aux actes”… La CSC “déplore cette attitude qui ne sert en rien l’intérêt supérieur des travailleurs et a fortiori des plus fragilisés”… Dont acte.