À l’aube de ce nouveau re-confinement, le lien social primordial dans le développement des jeunes s’amenuise encore un peu plus.

"Bon nombre d’entre eux se retrouvent esseulés ou en situation fragilisée, et ne trouvent pas la possibilité de parler de leurs problèmes ou de faire appel à l’aide indispensable dont ils auraient besoin", constate l'échevin du Plan de Prévention Antoine Lukoki qui se dit sensible à cette problématique "qui prend malheureusement de plus en plus d’ampleur".

Sur sa proposition, le collège communal a décidé de mettre en place une permanence téléphonique spécifique à destination des jeunes verviétois.

"Cette ligne leur est accessible quelles que soient leurs difficultés : sociales, psychologiques, familiales, ou autres…", explique l'échevin.

Cette permanence, organisée par le plan de prévention de la Ville de Verviers, aura lieu tous les mercredis de 14 h à 16 h au 087/326051.