L’école communale de Vinalmont sensibilise au bien manger.

Avec 155 élèves, la petite école communale de Vinalmont peut compter sur une directrice, une équipe et des parents désireux de mettre sur pied des projets bénéfiques à toutes les tranches d’âge. Les enfants de 5 à 8 ans ont pu découvrir la ruche et goûter le miel. À partir de ce miel, c’est toute une réflexion sur la nourriture, le bien manger et les produits locaux qui a été entamée. Véritable projet pédagogique, ce bien manger conduit les 3e et les 4e à analyser les étiquettes des denrées alimentaires afin de comprendre ce que contiennent réellement les aliments. Les 5e et 6e sont quant à eux sensibiliser aux aliments qui sont bénéfiques pour l’organisme.

De là à mettre sur pied, une cantine dans cette école qui n’en possédait pas, il n’y avait qu’un pas qui a été franchi. Ce mardi, la cantine ouvrira ses portes pour la première fois. "Elle sera ouverte les mardis et jeudis. Six aliments sont proposés. Il y a minimum trois fruits et légumes", explique Géraldine Chapelle la directrice de l’école. Tous les aliments sont vendus au prix de 50 cents. Pour cette première ouverture, les enfants pourront acheter des pommes, des poires ou des carottes de la région. Il y aura aussi du pain d’épice produit non loin de Wanze ou des bananes issues du commerce équitables.

Ce sont les élèves de la classe de 6e qui se chargeront de tenir la cantine. "Tous les 15 jours, il y aura eu moins un changement dans le contenu de la cantine", poursuit la directrice. Il est d’ailleurs déjà prévu de confectionner de la compote ou encore préparer du chocolat chaud en hiver.

"Ca change nos habitudes alimentaires. Cette initiative vise à favoriser les produits sains, et locaux mais aussi ceux issus du commerce équitable", conclut la directrice.