Le Roi est arrivé sur le coup de 10 heures sur le campus du Sart-Tilman. Il a été accueilli par le recteur de l'université Pierre Wolper, le vice-recteur en charge de la recherche Fabrice Bureau, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer et le gouverneur Hervé Jamar.

 "Cette crise est révélatrice des faiblesses de notre société mais aussi de ses forces", a notamment indiqué le recteur, fier d'être à la tête d'une université qui a su "réagir en urgence et se mobiliser pour rendre un service à la population". 

A ce jour, le laboratoire Covid-19 de l'ULiège est celui qui a effectué le plus grand nombre de tests en Belgique: "plus de 450.000 analyses PCR depuis le mois d'avril, ce qui représente 10% des tests réalisés dans le pays", précise Laurent Gillet, du département des maladies infectieuses.

Pour Fabrice Bureau, c'est l'acharnement et la détermination de toute l'équipe et des chercheurs qui a permis ce résultat. L'ULiège produit par ailleurs ses propres réactifs, ce qui lui permet d'être complètement autonome. A ce bilan s'ajoutent 50.000 tests salivaires réalisés grâce à des kits d'auto-prélèvement. Ces derniers sont utilisés actuellement sur 47.000 membres du personnel des 602 maisons de repos et de soins de Wallonie. "L'avenir, c'est le vaccin, les anti-viraux mais aussi le testing de masse", a conclu le vice-recteur. 

La plupart des 25 laborantins chargés de l'analyse viennent de sortir des études et il arrive que ces agents spécialisés en techniques de testing travaillent jusqu'à 05h00 pour délivrer les résultats des tests le plus rapidement possible. Ils effectuent entre 12.000 et 16.000 analyses par jour. Le Roi s'est dit "très impressionné", au terme de cette visite.