Liège Les villes d’Andenne et de Huy ont rejoint la commune dans son mouvement de contestation.

Le mouvement de contestation lancé à l’initiative de la commune de Wanze se voit partagé par les villes d’Andenne et de Huy qui ont également pris la décision d’introduire un recours au Conseil d’État contre la Région Wallonne à propos de la diminution des compensations octroyées dans le cadre du Plan Marshall.

Pour rappel, le 28 janvier dernier, le conseil communal de Wanze avait décidé d’introduire en urgence un recours auprès du Conseil d’État à l’encontre de la décision de fixation du montant du complément régional 2018 du Plan Marshall. La commune a en effet reçu en date du 13 décembre 2018, la notification de la ministre des Pouvoirs locaux Valérie De Bue du montant du complément régional accordé à Wanze pour l’année 2018 dans le cadre du Plan Marshall. Un montant qui s’élève à 3 688 640,58 euros. Or, selon les calculs, le complément aurait dû être de 3 984 448,04 euros, soit une perte de 295 807,48 euros pour la commune.

Le collège avait donc interrogé le Service Public de Wallonie afin d’obtenir les détails de ce calcul. L’administration wallonne avait répondu que le montant compensatoire a été réduit au prorata des crédits disponibles de l’enveloppe budgétaire. Les mesures prises dans le cadre du Plan Marshall visaient à compenser les pertes fiscales réelles des pouvoirs locaux ; pertes liées à la force motrice, au précompte immobilier sur le matériel et l’outillage et à la taxe industrielle compensatoire.

Le collège avait aussi sollicité l’avis de l’Union des Villes et des Communes qui affirme que cette décision est illégale. À noter que l’action pourrait être élargie aux années antérieures. "Les pertes pour les exercices de 2014 à 2018 s’élèvent à un total d’environ 611 000 euros non compensés par la Région wallonne", indique la commune de Wanze.