Ce jeudi de 7h30 à 8h30, une délégation de militants CSC de Waremme et de cheminots CSC-Transcom mènera une action de sensibilisation aux abords de la gare.

La CSC est bien décidée à maintenir la pression concernant la décision de la SNCB de fermer voire de revoir l'horaire d'ouverture des guichets.

"Nous avons constaté un élan de solidarité sans précédent dans toute la population afin de maintenir ces guichets", indique Marc Eyen, permanent CSC Transcom.

Et de rappeler que le guichetier est aussi le premier ambassadeur de la SNCB dans la gare. Il est en outre une aide à l'achat pour les plus sensibles à la fracture numérique.

"Le guichetier, c’est aussi le contact humain et sa présence rassure", est-il également souligné.

Au total, ce sont pour rappel 77 emplois seront supprimés si la décision est maintenue.