Il y a quelques jours, la SNCB annonçait la fermeture d’un tiers des guichets encore en place dans les différentes gares de Wallonie.

Les personnes âgées ou démunies, moins en phase avec les appareils électroniques, pourraient donc se retrouver complètement perdues en arrivant dans une gare.

Mais entre la solution classique du guichet et la version déshumanisée de l’automate, une troisième voie serait possible selon un conseiller communal.

"Des solutions existent", explique ainsi le libéral Gregory Leuridan. "Il serait possible d’allier le meilleur des deux mondes".

Et ce dernier de faire référence à des guichets digitaux tels qu'ils existent dans des locaux de la police.

Waremme comme "gare pilote" ?

Ce type de dispositif voulu interactif trouverait selon l'élu local sa place dans les gares et constituerait "une énorme plus-value pour les usagers de la SNCB".

Pourquoi donc ne pas envisager la gare de Waremme, fortement impactée par les récentes annonces, comme "gare pilote" ?

C'est ce que propose Grégory Leuridan, estimant que la gare hesbignonne est suffisamment importante pour pouvoir tester un tel système.

Passionné par les nouvelles technologies et lui-même actif dans l'IT, il entend faire cette proposition ce lundi soir à l'occasion du conseil communal.

Sa vision est claire à ce sujet : "C’est le digital qui doit s’adapter à tous dans un souci d’équité et de solidarité et non le contraire".