La plateforme Watching Alibaba a pris connaissance de l’intention des communes de Donceel, suivie de Fexhe-le-Haut-Clocher et d’Awans d’intenter une action judiciaire afin d’obtenir une étude d’incidences relative au développement important que connaît actuellement l’aéroport de Liège.

"Nous saluons cet engagement essentiel : l’étude d’incidences historique portant sur l’ensemble des activités de l’aéroport (2004) est de toute évidence aujourd’hui obsolète" explique-t-on à l’association Watching Alibaba, opposée à la venue du géant chinois. "L’importante croissance spatiale du site comme l’évolution des activités qui y ont lieu impose, pour qu’un minimum de respect des populations concernées puisse être trouvé, qu’une nouvelle étude soit réalisée". Selon l’association, celle-ci devrait mesurer l’impact d’ensemble de l’aéroport et notamment l’impact sur la santé de l’importante population aujourd’hui survolée, mais aussi l’impact qu’a et que va avoir l’augmentation du trafic routier observée dans l’agglomération et, plus encore attendue dans les prochaines années (l’arrivée d’Alibaba devant, selon le CEO de l’aéroport, multiplier le nombre de camions par un facteur de 4 à 5).

Geler tout nouveau développement

"Au-delà des termes stricts de l’étude d’incidences, telle qu’elle est définie dans la législation régionale, nous plaidons pour une étude d’impact d’ensemble de l’activité aéroportuaire, en ce qui compris sur le plan économique, afin d’évaluer l’impact exact de l’activité de Liege Airport, notamment sur l’emploi en Wallonie".

"Nous appelons l’ensemble des communes concernées par les nuisances consécutives à l’activité aéroportuaire - et en particulier celles qui sont les plus touchées, comme Ans, Liège, Herstal, Juprelle, Grâce-Hollogne ou Saint-Georges-sur-Meuse… - à se joindre à cette action afin de lui donner le poids nécessaire, face à des intérêts économiques considérables dont on peut craindre qu’ils incitent l’autorité régionale à négliger le bien-être des habitants de ces communes".

Watching Alibaba appelle en outre les autorités régionales à geler tout nouveau développement aéroportuaire tant qu’une nouvelle étude d’incidence n’aura pas été réalisée.

J.-M. C.