Sylvain, 31 ans, encourt une peine de 40 mois de prison avec sursis devant la cour d’appel de Liège pour avoir foncé sur un cyclomotoriste à Welkenraedt le 21 août 2019. Le parquet avait requis une peine de 40 mois de prison devant le tribunal correctionnel de Verviers pour ce qui était qualifié de tentative de meurtre. Mais le tribunal avait retenu des coups et blessures avec incapacité de travail de plus de quatre mois. Ce jour-là, Sylvain, qui n’avait alors pas de permis de conduire à la suite d'une condamnation, circulait au volant de sa voiture lorsqu’il a été mis en présence d’un cyclomotoriste dans la rue Mitoyenne à Welkenraedt. 

Les versions des protagonistes divergent. Selon Sylvain, ce serait le cyclomotoriste qui a commencé à avoir un comportement agressif et dangereux sur la route. Selon la victime, c’est Sylvain qui n’a pas supporté d’être dépassé parce qu’il jouait sur son GSM alors que le feu était passé à la phase verte. “ Au feu rouge, un scooter m'a fait une queue de poisson”, a expliqué Sylvain devant la cour d'appel. “Il a plusieurs fois freiné devant moi. Je me sentais fort provoqué. Je ne sais pas pourquoi il m’a choisi moi. Ça s’est reproduit à trois reprises.” L’automobiliste l'a également dépassé plusieurs reprises jusqu’à s’arrêter et aller au contact du cyclomotoriste et de son passager. “J’ai fait la bêtise de lui mettre une baffe. J’ai eu un coup de sang.” 

Selon Sylvain, le cyclomotoriste aurait ensuite porté des coups de casque. “Son copain s’est ramené. Ils étaient à deux en train de me bousculer. Il m'a frappé dessus avec son casque. Je suis remonté dans mon véhicule et il a grimpé sur mon capot pour m’empêcher de partir.” Selon un témoin, l’automobiliste aurait tenté de faire tomber le cyclomotoriste à plusieurs reprises. “Il a roulé tellement vite que je n’ai pas pu le suivre”, indiquera cette dame. Après les faits, le suspect a téléphoné à sa compagne pour lui expliquer qu'il avait fait "une connerie" et lui demander de faire croire que c'était elle qui conduisait la voiture lors des faits. L'homme a déjà été condamné pour des faits de délits de fuite. Il avait notamment été condamné un mois plus tôt pour conduite sous le coup d'une déchéance de conduire. Pour le parquet général, la tentative d’homicide est bien établie. La défense a estimé au contraire que le suspect n’avait pas d’intention homicide. L’arrêt sera rendu dans un mois.