La capacité des transports en commun doit augmenter... plus à Liège ?

L'annonce a été faite ce vendredi au niveau régional, face aux nouvelles mesures liées à la crise et au maintien de l'offre de transports en commun : la volonté régionale est d'optimaliser l'offre de transports en commun afin d'éviter une surcharge d'usagers dans ces transports. Dans le prolongement de cette nouvelle jugée "positive" par Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, ce dernier insiste toutefois sur la "haute fréquentation" constatée à Liège.

Comme il le rappelle en effet, "42% des voyageurs des TEC de Wallonie sont concentrés dans l’arrondissement de Liège". Pour le bourgmestre, il apparaît donc "indispensable de tenir compte de la fréquentation particulièrement élevée des bus à Liège et dans son arrondissement. En effet, la densité moyenne d’occupation des véhicules est largement supérieure en région liégeoise". Tout qui a déjà pris le bus sur les lignes 1 et 4 ne dira pas le contraire même si la crise a légèrement influencé les chiffres.

"Cette réalité s’explique par la plus forte densité de population et la concentration des activités économiques, culturelles et d’enseignement", poursuit le bourgmestre de Liège. Au vu de l’évolution "très alarmante de la situation sanitaire", Willy Demeyer en appelle donc "à la prise en compte de cette réalité dans l’affectation des renforts de bus".