Alcool : tolérance zéro dans les camps des mouvements de jeunesse

Un règlement a été adopté à Bouillon, Chiny, Florenville et Andenne

Nadia Lallemant
Alcool : tolérance zéro dans les camps des mouvements de jeunesse
©D.R.

Quatre communes des provinces de Namur et Luxembourg - Bouillon, Chiny, Florenville, Andenne - ont adopté un règlement pour interdire l’alcool dans les camps des mouvements de jeunesse. Une décision qui, dans tous les cas, fait suite à des débordements liés à une consommation excessive d’alcool.

" En 2019, une trentaine de casiers de bière ont été découverts dans un camp dans la région de Bouillon, rappelle le bourgmestre Patrick Adam. Le règlement précise les interdictions en matière d'alcool mais aussi de nuisance sonore. Nous voulons éviter les débordements et les heurts entre les habitants et les mouvements de jeunesse. Le règlement sera communiqué aux propriétaires des terrains et bâtiments loués ainsi qu'aux responsables des camps."

Dans la commune de Chiny, le bourgmestre, Sébastian Pirlot, explique : " Nous avons été confrontés à de graves problèmes d'encadrements, ces dernières années. Un exemple parmi d'autres : des enfants de huit ans se baladaient, seuls la nuit, le long d'une route dangereuse, sans accompagnateurs. Lorsque nous les avons ramenés à leur camp, nous avons constaté que les chefs étaient en état d'ébriété. C'est inacceptable. Cette année et les suivantes, ce sera la tolérance zéro. Nous ne souhaitons pas que les enfants soient mis en danger par des animateurs irresponsables. Un seul et même règlement a été adopté pour les communes de Chiny et de Florenville."

A Andenne, le règlement approuvé par les mandataires précise "qu'il est interdit de consommer de l'alcool et tout produit stupéfiant sur le camp et en-dehors pendant toute la durée de l'organisation du camp." Benjamin Constantini, échevin de l'enseignement, explique : " Des débordements, il y en a, chaque année. Ce règlement a été adopté pour donner un signal fort : consommer des boissons alcoolisées et/ou des produits stupéfiants est tout à fait irresponsable quand on s'occupe d'enfants."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be