Chez Madeleine à Magerotte, un café «comme dans le temps»

Le café « Chez Madeleine » a ouvert ses portes ce samedi à Magerotte (Sainte-Ode). Une extension de la brasserie Demanez aux saveurs authentiques.

Thierry LEFEVRE
Chez Madeleine à Magerotte, un café «comme dans le temps»
©EDA

On s'attriste souvent de la fermeture des cafés dans nos villages. Eh bien à Magerotte (Sainte-Ode), c'est l'inverse. En effet, "Chez Madeleine" ouvrait ses portes officiellement ce samedi 2 juillet . "C'est l'occasion qui a fait le larron , explique France-Lise Caron. Avec Sébastien (Demanez, le créateur de la brasserie Demanez décédé inopinément en juin 2021), nous avons décidé d'acquérir cette maison qui jouxtait la brasserie, là où vivait Madeleine. Au départ, c'était pour réaliser un endroit de dégustation. Cependant, lors du confinement, on a abattu le mur entre l'ancienne cuisine et le salon pour créer une pièce plus grande. Et tout s'est enchaîné. On a récupéré le bar ancestral du comité de Magerotte qui trône à présent dans la pièce. Des amis nous ont offert des objets. Et puis il y a beaucoup de seconde main. Ils ont tous une histoire: des chaises, des tables et les tabourets viennent du café Flamant à Morhet. Il y a aussi une table des parents de Sébastien ou encore une qui était dans la maison quand on a acheté la maison."

Voyage dans le temps

Et c’est vrai que cet endroit projette le client dans un temps passé. Les 45 tours pourraient faire rejaillir du juke-box les musiques des années 1980. Au fond de la pièce, un cadre avec un dessin de Sébastien Demanez qui surveille ou partage un moment de joie avec ses invités. Dans la pièce qui est adjointe au bar, un vrai salon de curiosité, où à nouveau chaque objet a une histoire à raconter. Et à la carte? Des bières BR de la brasserie bien sûr, mais aussi des softs locaux. Et la possibilité de déguster des planches de charcuterie et fromage.

Le café sera ouvert tous les week-ends, le vendredi à partir de 16h, le samedi dès 18h et puis pour l'apéro du dimanche à 11h. "Ou sur réservation pour des groupes d'au moins quinze personnes qui dégusteront aussi une planche" , précise MmeCaron.

Aussi une œuvre sociale

Derrière le bar, outre la famille, les visiteurs pourront retrouver des amis qui seront bientôt associés en "confrérie". L'objectif social de la confrérie sera d'aider les enfants du Pérou à travers l'association Aidons Saraï. "On avait déjà sorti une bière pour la soutenir, explique encore celle qui a voulu perpétuer l'œuvre de son mari avec beaucoup de courage. On veut aussi aider une autre association qui défend les dauphins roses, toujours au Pérou."

Un endroit de rencontres qui devrait à coup sûr rassembler les gens du village, mais aussi de nombreux touristes en quête d’authentique. Et MmeCaron ne compte pas en rester là. Une houblonnière permet déjà de découvrir cette plante indispensable à la création de la bière et puis elle a également dans le coin de sa tête de créer un espace qui pourrait accueillir des expositions dans la grange de "chez Madeleine".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be