Des mesures de restriction de l’usage de l’eau dans 16 communes

Gouvy s’ajoute aux entités qui limitent la consommation d’eau aux besoins essentiels

Nadia Lallemant
Des mesures de restriction de l’usage de l’eau dans 16 communes
©Photo News

Après Tellin et Bertogne, c’est Gouvy qui prend des mesures de restriction de l’eau de distribution.

Pour rappel, dans les provinces de Namur et de Luxembourg, un arrêté de police a déjà été pris à Libin, Libramont, Durbuy, Bouillon, Habay, Saint-Hubert, Léglise, Rochefort et Vresse-sur-Semois. Quatre autres entités sont concernées en Wallonie : Stoumont, Chimay, Theux et Pepinster.

Dans ces 16 communes, il est interdit d’utiliser l’eau courante pour un usage non lié à des besoins essentiels, comme l’arrosage des pelouses, le lavage des véhicules, le nettoyage des trottoirs et le remplissage des piscines.

Le bourgmestre de Bertogne, Jean-Marc Franco précise que jusqu’au 30 septembre, l’arrosage des jardinières et des potagers reste autorisé mais uniquement en dehors des périodes d’ensoleillement.

A Gouvy, les autorités communales qui depuis plusieurs semaines recommandaient d'utiliser l'eau avec parcimonie ont décidé de passer des recommandations à l'interdiction.

"Actuellement, nous équilibrons les ressources en eau grâce aux différentes zones de captage mais la situation risque de devenir préoccupante dans les semaines à venir et on anticipe, précise Michel Marenne, bourgmestre FF. " Une ordonnance de police a été prise dans le prolongement des avis pour éviter la pénurie."

A Tellin, le bourgmestre Yves Degeye, évoque lui aussi une nécessaire anticipation. "Actuellement, les réservoirs sont pleins mais le débit des sources a diminué de 20 %, précise-t-il. Si l'on descend en dessous des 400 m3/jour, il faudra activer l'adduction de la Société wallonne des eaux."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be