Un train touristique éco-responsable à Rochehaut

Le nouveau train électrique emmènera jusqu’à 60 passagers à la découverte du parc animalier

N.L.
Un train touristique éco-responsable à Rochehaut
©D.R.

Le train touristique électrique flambant neuf est arrivé à Rochehaut. Il matérialise le dynamisme de l’entreprise familiale créée par Michel et Patricia Boreux de même que leur engagement dans une démarche éco-responsable

La nouvelle acquisition remplacera les trains emmenant les visiteurs à la découverte du parc animalier depuis près de 20 ans. A l’événement de sa mise en route s’ajoutent son fonctionnement électrique et sa technicité. C’est à la société française Prat, fondée en 1967 et leader européen dans ce domaine, que Michel Boreux s’est adressé voici un an.

Ce train performant, dont le coût s’élève à 400 000 €, est équipé d’une locomotive électrique, 4x4, avec une batterie au lithium de 84 kWh, de trois wagons couverts dont un est adapté avec une rampe pour PMR et dispose d’un espace pour quatre chaises roulantes. L’installation des 358 panneaux solaires sur le toit de la Brasserie de Rochehaut et de la micro-ferme couvre 100% des besoins du train électrique et 50% de la Brasserie.

Le nouveau train électrique emmènera jusqu’à 60 passagers à la découverte des 300 animaux du parc animalier. Les 40 espèces originaires d’Ardenne et d’Europe principalement vivent en quasi liberté sur le site de +- 40 hectares grâce à la suppression d’une partie des clôtures internes et la pose de passages canadiens à la place des barrières.

La Brasserie de Rochehaut poursuit son développement et a introduit une demande de permis d’installation d’une centrale d’épuration utile à sa nouvelle capacité annuelle de production de bières – à savoir de 10 à 12.000 HL dans les années à venir. Une partie de l’eau chaude utilisée à L’Auberge est produite par des pompes à chaleur – une installation elle aussi en phase de développement futur.

Le respect environnemental de L’Auberge de Rochehaut s’exprime aussi à travers la recherche de solution permettant de réduire l’ensemble de ses déchets. Ainsi, deux personnes – dont une à temps plein – travaillent dans un hangar spécifique au tri sélectif des déchets cartons, métalliques, papiers, plastiques, fraction résiduelle, compostables ou non et verres de toutes sortes. Les déchets alimentaires sont dirigés vers les conteneurs à déchets verts. A la Brasserie, les résidus de brassage de l’orge sont récupérés pour le nourrissage des ruminants du parc animalier.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be