Neufchâteau : les arnaqueurs au rétroviseur condamnés en appel

Les trois prévenus français ont profité de la vulnérabilité de personnes âgées pour leur soutirer de grosses sommes d’argent

Sarah Rasujew
Neufchâteau : les arnaqueurs au rétroviseur condamnés en appel
©RASUJEW

Sébastien, Paul et Fouad, trois ressortissants français, ont été condamnés à des peines de trois ans de prison avec sursis pour un tiers et ses complices à trente mois de prison avec sursis simple partiel par la cour d’appel de Liège pour avoir commis une dizaine d’escroqueries dites “du rétroviseur” dans la région de Neufchâteau. Les intéressés ont ciblé des personnes âgées voire très âgées. Certaines des victimes sont décédées depuis les faits. Les malfrats se sont rendus sur les parkings des grandes surfaces et ont ciblé les personnes très âgées. Ils faisaient croire à la personne qu’elle avait heurté leur véhicule. Les malfrats faisaient alors mine d’appeler leur assureur, un complice, qui déclarait à la victime qu’il valait mieux verser de l’argent en liquide plutôt que de réaliser un constat.

Les escrocs suivaient alors la victime jusqu’à son domicile pour y voler des valeurs, ou jusqu’à la banque où les victimes allaient retirer l’argent. Ils ont également utilisé une autre méthode pour notamment gruger un couple de nonagénaires le 17 septembre 2020, à Bertrix. Le couple s’est rendu sur le parking d’un supermarché pour aller boire un café comme il avait l’habitude de le faire. Les escrocs ont crevé les pneus de la voiture des victimes et se sont emparé de leurs papiers d’assurance. Ils se sont ensuite rendus au domicile des victimes et y ont volé des bijoux, mais aussi de l’argent liquide pour un total de près de 45 000 euros ! Le couple de nonagénaire n’est arrivé à son domicile que deux heures plus tard après avoir découvert que le pneu de leur voiture avait été crevé.

Lorsque les victimes sont péniblement arrivées chez elles, elles ont découvert qu’on leur avait volé énormément de biens et d’argent. Un homme de Bastogne a quant à lui été délesté de 3 500 euros par les auteurs qui lui ont fait croire qu’il avait accroché leur voiture. Un des prévenus est en aveux complets tandis que les deux autres ont totalement nié les faits. La cour a estimé que les prévenus avaient tous participé aux faits.

Sarah Rasujew

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be