L’usine Ferrero d'Arlon reçoit sa licence de production définitive

L'autorisation conditionnelle de reprise avait été accordée par l'Afsca il y a trois mois

L’usine Ferrero d'Arlon reçoit sa licence de production définitive
©BELGA

Trois mois après avoir reçu une autorisation conditionnelle de reprise de la part de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), l'usine de production Ferrero Ardennes d'Arlon a obtenu sa licence définitive, a-t-elle indiqué ce vendredi à l'agence Belga, confirmant une information de L'Echo.

"Nous sommes évidemment heureux d'avoir récupéré cette licence définitive pour notre usine d'Arlon, qui fait suite à l'autorisation conditionnelle accordée le 17 juin", affirme la porte-parole de Ferrero, Laurence Evrard.

Concrètement, depuis le 17 juin, l'usine pouvait à nouveau produire, mais était étroitement surveillée par l'Afsca, qui avait émis plusieurs conditions pour que l'implantation wallonne de la célèbre marque italienne puisse à nouveau être totalement autonome.


"Ferrero a respecté toutes les conditions que nous avions imposées. Parmi elles, la plus importante était que les matières premières, les produits finis et semi-finis devaient être scrupuleusement contrôlés et analysés afin d'être conformes. Nous avons également réalisé neuf missions d'inspections qui ont toutes été favorables. C'est la raison pour laquelle nous leur avons rendu leur licence de production définitive", détaille Aline Van den Broeck, porte-parole de l'Afsca.

L'usine arlonaise peut désormais à nouveau fonctionner en parfaite autonomie et assure avoir tiré les leçons de la suspension de production après la découverte de salmonelle dans ses produits en avril dernier.

"Au cours des trois derniers mois, nous avons collaboré en toute transparence avec l'Afsca. Nous avons pu mettre à profit de nombreux enseignements et, grâce à cela, nos protocoles de sécurité qui étaient déjà très élevés, se sont encore améliorés. Nous comprenons que la confiance des consommateurs ait pu être écornée ces derniers mois, mais ils peuvent avoir toute confiance en nos produits", souligne Mme Evrard.


Bien que l'usine puisse à nouveau produire sans les contrôles intensifs de l'Afsca, cette dernière continue de veiller. "Nous les suivons de près et, dans les mois à venir, plusieurs contrôles inopinés seront effectués", assure sa porte-parole.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be