La SWDE va investir 17 millions d’euros en province de Luxembourg

Les projets retenus pour sécuriser l’alimentation en eau ont été présentés à Libramont

Nadia Lallemant
La sécurisation de l'approvisionnement en eau était au centre des débats.
La sécurisation de l'approvisionnement en eau était au centre des débats. ©DR

La société wallonne des eaux a convié au LEC à Libramont les bourgmestres des 44 communes pour leur présenter les projets retenus pour sécuriser l’alimentation en eau dans la province de Luxembourg. La réunion d’information, à laquelle 30 mayeurs ont participé, s’est déroulée en présence du gouverneur Olivier Schmitz et de la ministre de l’Environnement Céline Tellier.

La SWDE a précisé, d’entrée de jeu, que si un plan d’investissement stratégique a bien été adopté en 2015, les sécheresses à répétition ces dernières années et les nouvelles perspectives de l’évolution démographique ont changé la donne. De nouveaux projets ont, dès lors, été retenus pour sécuriser l’alimentation en eau dans le futur.

Le coût de ces nouveaux projets prioritaires régionaux est estimé à 17 millions d’euros. Il s’agit de la sécurisation de Daverdisse (2,6 millions), de la liaison Strainchamps-Fauvillers (1,4 million), de la jonction Stockem-Habay (5,5 millions), de la liaison Libramont-Neufchâteau (6,5 millions) et de l’optimisation de la distribution d’eau à Bras (1 million).

En marge de ces projets financés par la société wallonne des eaux, plusieurs communes, dont Léglise, Habay, Attert et Gouvy, ont réalisé des études de faisabilité en vue de réaliser des travaux pour venir se brancher, à terme, aux futurs réseaux. Gouvy, par exemple, une entité du nord de la province qui a conservé la gestion de son réseau d’eau, projette de poser plusieurs kilomètres de canalisation pour se raccorder à la future adduction Vielsalm-Trois-Ponts.

Quant à l’autoroute de l’eau, déjà inscrite dans le plan d’investissement stratégique en 2015, elle devrait, à l’horizon 2027, sécuriser Wellin, Telllin et Daverdisse mais aussi la commune de Paliseul. Une prolongation de la conduite est, en effet, à l’étude.

La SWDE a rappelé que le montant d’investissement annuel s’élève, à l’échelle de la Wallonie, à 100 millions d’euros et, comme les 17 millions d’euros budgétés en province de Luxembourg, ils n’auront pas d’impact sur le tarif de l’eau.

Reste que le prix de l’eau vendue par la société wallonne va, dès le 1er janvier 2023, être majoré de 6 %. Une majoration qui est notamment liée à la hausse des coûts de l’énergie et à l’indexation des salaires.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be