Les transports publics gratuits coûtent 800 millions d’euros au Grand-Duché de Luxembourg

Depuis février 2020, les transports publics sont gratuits au Grand-Duché de Luxembourg. Une mesure qui n’est pas sans coût

Le Quotidien
 Au Grand-Duché, les transports publics sont gratuits depuis février 2020.
Au Grand-Duché, les transports publics sont gratuits depuis février 2020. ©Le quotidien

Plus de 100 millions d’euros en plus pour le budget 2023. Au Grand-Duché de Luxembourg, François Bausch a présenté en commission parlementaire les chiffres relatifs aux transports publics: pour l’an prochain, la gratuité des transports coûtera près de 800 millions d’euros à l’État.

Un budget total de 2,818 milliards d’euros est prévu pour les dépenses consacrées à la mobilité et aux travaux publics: il s’agit d’une augmentation nette par rapport au budget de l’année 2022 dans le cadre duquel 985 millions d’euros étaient prévus.

La hausse s’explique par des investissements importants, surtout dans la construction des routes, l’infrastructure ferroviaire ou encore la construction de lycées. Les budgets prévisionnels se déclinent comme suit:

- 279,5 millions d’euros pour la voirie, mis à disposition par le Fonds des Routes ;

- 326 millions d’euros pour les bâtiments de l’État et surtout les lycées, mis à disposition par les Fonds d’Investissements publics (228 millions d’euros) et les Fonds d’entretien et de rénovation (98 millions d’euros) ;

- 524,11 millions d’euros pour le rail, dont 283,3 millions d’euros pour des projets d’infrastructure dans le cadre de l’extension et de l’amélioration du réseau. Sur la période d’ici 2026, l’État prévoit d’investir 2,6 milliards d’euros dans le réseau ferroviaire dans le but d’en faire "le plus moderne d’Europe", selon François Bausch;

- 52,5 millions d’euros pour le réseau du tramway.

L’extension du réseau du tram durant l’année 2023

Les députés se sont entre autres renseignés sur le projet de la nouvelle N3 entre la Gare centrale et le pôle d’échange Bonnevoie. Le ministère prévoit quelque 10 millions d’euros en 2023 pour la continuation des travaux qui devraient se terminer en 2024. En ce qui concerne le chantier du pôle d’échange Howald et du réaménagement de la rue des Scillas des dépenses à hauteur de 25 millions d’euros sont prévues pour l’année prochaine. Ces travaux devraient s’achever en 2025.

Suite aux explications du ministre de la Mobilité, François Bausch, quant à l’extension du réseau du tramway, une députée s’est renseignée sur les délais prévus pour les projets à venir. Les projets de loi pour financer l’extension du réseau du tramway au Kirchberg et à la Gare ainsi que celui relatif au centre de remisage à la Cloche d’Or devraient être soumis au vote avant la fin de la législature actuelle, selon le planning avancé par le ministre.

Un projet de loi concernant l’extension du tram vers la route d’Arlon, à l’étude actuellement, pourrait être déposé dans l’année. Il sera cependant difficilement voté avant les élections de 2023, a affirmé François Bausch.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be