Grand-Duché: l'année 2023 synonyme de changements pour les frontaliers

Plusieurs changements grand-ducaux vont impacter les travailleurs frontaliers.

Christian van Herck
 Les mesures visent à contrer l’inflation.
Les mesures visent à contrer l’inflation. ©ÉdA – 60387709436 

Les travailleurs du Luxembourg, résidents comme frontaliers, sont directement impactés par les changements qui se sont opérés dimanche au moment de lever son verre en souhaitant que 2023 soit une année plus positive que celle qui vient de se terminer. Afin de contrer l’inflation qui continue à galoper, les nouvelles mesures décidées par le gouvernement grand-ducal ont pris effet en ce premier jour de 2023.

La première réjouira les travailleurs puisqu’elle concerne les salaires. Le salaire social minimum, ainsi que le revenu d’inclusion sociale sont revalorisés directement de 3,2% et les pensions de 2,2%. Ces augmentations seront suivies par plusieurs indexations des salaires, chaque fois de 2,5%, qui sont prévues dans le courant du premier trimestre pour la première, le 1er avril pour la seconde et peut-être avant la fin de l’année pour une troisième.

Baisse des taux de TVA

Parallèlement, d’autres mesures aideront les ménages et les entreprises: les différents taux de TVA sont abaissés de 1% pendant toute l’année 2023 et le nombre de jours maximal de télétravail par an pour pouvoir être imposé au Grand-Duché, passe de 25 à 34 pour les travailleurs frontaliers belges et français (alors qu’il reste à 19 pour les frontaliers allemands). Les mesures permettant la stabilisation des prix de l’énergie, gaz et électricité, sont maintenues.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be