Un groupe de parole pour les proches des victimes de la route

La première réunion est programmée le 1er février à l’administration communale de Marche

Nadia Lallemant
La statue, inaugurée en 2010, est dédiée aux victimes de la route.
La statue, inaugurée en 2010, est dédiée aux victimes de la route. ©DR

Le 6 mai 1995, Michaël Solot, 19 ans, était fauché par un automobiliste ivre. Une plaque entre Hargimont et Harsin, à la sortie d’un virage, rappelle ce drame. En 2010, à l’initiative de Jean-Paul Solot, père du jeune homme trop tôt disparu et fondateur de l’ASBL SOS Week-end, “Le Pont de vie”, une statue dédiée aux victimes de la route était inaugurée.

Aujourd’hui, sous l’impulsion de cette ASBL et en partenariat avec l’association Partageons nos routes, c’est un groupe de parole nommé “Un espace pour la vie” qui vient d’être créé. Il sera animé par Jean-Paul Solot et Fanny Vorillion, coordinatrice de la deuxième ASBL.

Ces deux ASBL œuvrent dans le domaine de la sécurité routière et de la sensibilisation aux dangers de la route, rappelle le papa de Michaël. “Elles ont souhaité mettre sur pied des rencontres à destination des proches des victimes de la route. Bien souvent, les familles se sentent seules après un tel drame. Afin de mettre du lien autour de ces situations, nous proposons, en collaboration avec des communes de la province de Luxembourg, un espace où se poser, discuter, partager les histoires de vie, prendre le temps de s’écouter.”

Plusieurs fois par an, dans des communes différentes, les associations mettront à disposition un espace de rencontre, de convivialité, d’échanges, pour simplement se retrouver, sans jugement.

”Il ne s’agit pas d’un groupe de parole thérapeutique, assure Jean-Pol Solot. “Cela signifie qu’aucun thérapeute ne sera présent pour animer le groupe. Ces rencontres seront animées par les représentants des deux ASBL.”

L’idée est de laisser les familles appréhender elles-mêmes cet espace et de mettre simplement à leur disposition un lieu neutre. Fanny Vorillion et Jean-Paul Solot se tiendront à disposition pour l’accueil.

Ces réunions sont accessibles à toute personne proche d’une victime de la route. Dans un souci d’organisation, il est préférable d’inscrire par téléphone pour le mercredi 25 janvier au plus tard.

La première réunion aura lieu le mercredi 1er février de 14 heures à 16 h 30, à la salle du conseil communal de l’administration communale de Marche-en-Famenne, Boulevard du Midi 22. Inscription auprès de la coordinatrice de “Partageons nos routes” au 063/212 617

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be