C’est un vol inhabituel qui a eu lieu ce week-end dans le village de Martué, situé juste avant Chassepierre (Florenville).

Des vaches de la race Salers, 46 au total, ont disparu probablement dans la nuit de vendredi à samedi.

Selon le parquet, l’agriculteur se serait aperçu de ce vol le samedi en fin d’après-midi. Personne n’a rien vu ou entendu, même si certains habitants ont quand même vu… de la lumière la nuit. " Vous savez, l’agriculteur est aussi un exploitant forestier qui a l’habitude de travailler à toute heure de la nuit. Les riverains ont peut-être pensé que c’était lui qui occupait les lieux… Il a changé son troupeau il y a deux ans. Avant, il possédait du ‘Blanc Bleu Belge’. Ce sont des bêtes d’élevage. Il est, selon moi, difficile de les enlever pour les vendre maintenant ou les tuer pour la viande. Elles ne sont pas prêtes et il y a des jeunes veaux. Une filière étrangère auteure du vol ? C’est possible. Car en Belgique, je peux vous dire qu’on retrouverait rapidement les auteurs dans la mesure où les bêtes sont identifiées. Notre pays fait partie des meilleurs au monde au niveau de la traçabilité ", nous explique l’échevin florentin en charge de l’agriculture, Christian Schöler qui connaît bien l’agriculteur lésé.

Un échevin qui possède lui aussi une ferme dans la région. " Oui, mais je n’ai pas la même race dans mon étable. On m’en a déjà volé dans le passé, mais 1 ou 2. Pas 46. C’est incroyable ! ", conclut-il.