L’ASBL soutient la demande de moratoire adressée au gouvernement wallon.
L’association de défense de la région de la Baraque de Fraiture vient d’organiser une réunion d’information pour faire le point sur le projet de parc éolien de Luminus à implanter dans le bois de Groumont, entre Baneux (Lierneux) et Fraiture (Vielsalm). Le collège communal de Vielsalm était représenté par le bourgmestre et l’échevin Thibault Willem.

Pour rappel, le comité de défense, à présent constitué en ASBL, a lancé une pétition qui a réuni près de 800 signatures. Le collège de Vielsalm a, de son côté, envoyé un courrier au bourgmestre de Lierneux pour lui signifier son opposition au projet. "Le plateau des Tailles ne peut souf frir cet impact-là ", a souligné Elie Deblire. "Nous ne sommes pas opposés à l’éolien mais nous refusons que l’on utilise le site de la Baraque de Fraiture."

Le bourgmestre a rappelé que le collège s’est déjà opposé à des projets similaires, notamment à Goronne, Regné et Commanster. " Nous refusons de marquer notre accord sur des projets éoliens contestés par la population. Je pense qu’en zone forestière l’impact paysager est moindre. Il me semble important, par ailleurs, d’essayer d’avoir un retour fi nancier pour la commune. "

Le comité de défense souhaite que les mandataires publics prennent d’urgence en considération la demande de moratoire éolien adressée au Parlement wallon par des habitants de Rebecq. " Notre association appuie la pétition", souligne le porte-parole de l’ASBL. " Nous demandons au gouvernement wallon d’instaurer un moratoire des implantations éoliennes afin que des recherches scientifiques puissent être menées sur les effets sanitaires, environnementaux e t économiques."

Le bourgmestre de Lierneux annonce, pour sa part, que la procédure liée à l’installation d’un mât de mesure se poursuit. Le permis devrait être délivré dans les prochaines semaines. Par la suite, Luminus introduira une demande de permis de bâtir pour implanter le parc de cinq éoliennes. Le collège communal ne s’est pas encore positionné sur ce projet.

N.L.