En cas d'attaque cérébrale, il est important de réagir vite et bien : chaque minute compte. Une prise en charge rapide permet d’éviter des dommages importants. 

La députée bourgmestre de Libin, Anne Laffut, vient d’interpeller la ministre de la santé Christie Morreale pour lui rappeler que les habitants de la province de Luxembourg doivent aussi pouvoir, bénéficier de ce type de prise en charge dans la programmation future des centres S1 et S 2.

"Au-delà des campagnes de prévention générale, quels ont été les mesures et moyens déployés spécifiquement à la prévention des AVC à destination de la population wallonne ? , a -t-elle demandé. Avez-vous décidé individuellement ou en CIM Santé de la signature de la déclaration du plan d'action pour les accidents vasculaires cérébraux en Europe ?"

La ministre a rappelé l’importance de mettre pleinement en œuvre des stratégies nationales d’interventions de santé publique pluridisciplinaires destinées à promouvoir et favoriser l’adoption d’un mode de vie sain, et à réduire les facteurs socioéconomiques, éducatifs et environnementaux qui augmentent le risque d’AVC.

" La programmation Promotion Prévention Santé est prévue par le Plan de relance wallon , a-t-elle poursuivi.  " Elle est en cours de rédaction et permettra d’étendre dès l'année prochaine la portée et l’ambition de ces actions. L’un des objectifs est d’établir des plans nationaux de prise en charge de l’AVC qui englobent toute la chaîne de soins. Si l'on veut englober toute la chaîne de soins, ce type de plan nécessite une concertation avec tous les autres ministres compétents et une bonne coordination sur le terrain, notamment entre les programmes de soins hospitaliers, la première ligne de soins, les services et que les acteurs de la promotion de la santé."

Selon la ministre, c’est donc à la conférence interministérielle Santé publique que la signature de cette déclaration doit être évoquée, sur base des propositions du groupe de travail prévention. Au niveau du groupe de travail « Hôpitaux » de la conférence interministérielle, des discussions sont en cours sur la programmation des stroke units.