Un homme de 43 ans se retrouve devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour viol et attentat à la pudeur sur ses filles. Tout est parti de son arrestation en 2019 dans le cadre d’un autre dossier. L’analyse de son téléphone a révélé la présence de vidéos à caractère pédopornographique, ainsi que des photos de sa propre fille, prise à son insu dans la salle de bain. La jeune femme confiera d’ailleurs avoir subi des attouchements de la part de son père. Révélations qui amèneront sa sœur à déposer plainte pour des viols commis par leur père à son encontre bien des années auparavant.

 L’intéressé nie tout. La présence de photos sur son téléphone, il ne se les explique pas. Pas plus que les vidéos pédopornographies. « Je n’ai jamais compris comment ces photos ont pu arriver sur mon GSM. Quant aux vidéos, je n’ai jamais consulté ce genre de site. Ce sont des choses qui m’ont toujours répugné. » Le prévenu reconnu seulement s’être livré à des taquineries quelque peu tactiles avec sa fille au niveau de la poitrine. « Mais ça n’a jamais été plus loin. J’ai toujours respecté son intimité. » Une ex-compagne affirme pourtant l’avoir déjà surpris nu dans le canapé, en compagnie de sa fille, un film pornographie à la télévision. Réquisitoire du ministère public et plaidoiries des avocats sont prévus pour le 9 décembre prochain.