Dans la foulée de l’interpellation des bourgmestres d’Habay et d’Etalle, les députés Jean-Philippe Florent et Anne Laffut ont interpellé, ce mercredi, dans le cadre des questions d’actualité, au parlement wallon, la ministre Céline Tellier à propos du stockage des déchets d’amiante.

"Au début de mon mandat, j’ai demandé à l’administration de me préparer une feuille de route globale sur un plan global d’infrastructures pour gérer les déchets, et en particulier les déchets dangereux, a-t-elle expliqué. Cette note est aujourd’hui à l’analyse de mon cabinet, elle intégrera bien entendu les nouvelles données issues du flux de déchets accru issu des inondations."

Selon la ministre, il faut trouver d’autres solutions que celle de l’enfouissement. "Parmi ces solutions, certaines pistes sont à l’étude, une dizaine, notamment celle de valoriser la matière après dépollution de celle-ci. La Région wallonne soutient d’ailleurs des projets de recherche et d’innovation en la matière et je pense que nous devons aller plus loin pour faire en sorte que nous ayons une vraie solution durable de traitement pour ces flux d’amiante."

La ministre refusera que  la précarité soit un facteur de risques pour la santé des personnes. "Je veux par exemple parler des personnes non assurées sinistrées des inondations pour lesquelles le gouvernement a rehaussé le plafond d’intervention pour les non-assurés de 10 000 € lorsque l’habitation nécessite un désamiantage."

Elle entend que certains territoires comme la province du Luxembourg ne souhaitent pas être les poubelles de la Wallonie. Elle ne le souhaite pas non plus. "Je serai dans le respect total du permis d’environnement du CET concernant le quota de 15 % maximum à appliquer des flux venant d’autres provinces, ça me semble être tout à fait légitime."

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a décidé sur sa proposition, de dégager une quinzaine de millions d’euros pour l’assainissement des sept décharges qui jusqu’ici n’avaient absolument pas été traitées de façon ambitieuse.

N.L.