Luxembourg

L’homme n’a peut-être pas toutes ses capacités mentales.

 L’histoire se déroule en plein été. Un homme, né en 1964, habitant dans la région d’Arlon, réalise certains travaux dans sa maison. Il décide ensuite de faire une pause et va se promener dans la ville. Arrivé devant une fontaine publique, la tentation est trop forte. 

Marianne Lejeune, représentant le Parquet, explique la suite. « Le prévenu s’est déshabillé et, tout nu, s’est bien rafraichi. Devant une mère et sa fille. On pourrait en rire, mais je trouve que cette histoire est plus d’une tristesse humaine qu’autre chose », dit-elle. 

On en apprend ensuite plus sur l’individu. « Il n’a peut-être pas toutes ses capacités mentales. Il est heureusement bien entouré. Sa maman l’accompagne en effet souvent dans ses déplacements et l’aide au quotidien. Elle a quand même plus de 80 ans, il faut le faire. » Le prévenu n’était pas présent ce mercredi mais il s’était déjà expliqué lors d’une première audience le mois dernier. « Il n’avait pas l’air de se rendre compte de son geste. Il disait ne pas comprendre pourquoi son comportement était considéré comme une infraction. Il faut quand même punir et faire respecter la loi. Je vous demande, Monsieur le Juge, d’appliquer la loi avec humanité à son égard », conclut Marianne Lejeune qui s’en réfère donc au juge pour une éventuelle sanction. 

Le verdict sera rendu le 9 octobre prochain.