Le groupe Ecolo+ et la majorité n’étaient sur la même longueur d’onde.

Jeudi soir, le conseil communal à Arlon a été très mouvementé. « Le climat était calme au début, mais on a senti une première crispation au sein de la majorité lorsque notre groupe a voulu ouvrir le débat sur le budget », relate Romain Gaudron, le chef de file Ecolo+. La discussion de la discorde concernait en effet plusieurs amendements et propositions faites par les Verts. En résumé, ils espéraient que l’on prenne en compte leurs suggestions dans ce budget et qu’on les ajoute à celui-ci. 

« Des projets positifs : augmenter le crédit du budget du Plan Action Energie Durable et Climat. Offrir une prime communale aux commerçants qui vont perdre du chiffre d’affaires pendant que les travaux du parking sous-terrain de la place Léopold auront lieu. Augmenter la subvention à la Maison des jeunes qui n’est actuellement que de 8.000 €, bien moins que dans d’autres communes de la région. Engager du personnel pour ouvrir un accueil de jour pour les SDF, migrants et autres personnes en situation de précarité. Prévoir de nouveaux espaces verts en ville. On trouve que la majorité manque d’ambition, notamment en ce qui concerne la transition écologique. Nous sommes une opposition constructive tandis qu’en face, c’est toujours de la destruction », explique-t—il. Le point d’orgue de la soirée a été atteint lorsque la séance a été suspendue quelques minutes. Finalement, les amendements ont été rejetés lors du vote. 

« Malheureusement, la majorité a suivi les injonctions du bourgmestre. Je retiens de cette soirée la phrase de Jean-Marie Triffaux, chef de groupe Pour Vous, après le refus du bourgmestre de le laisser répliquer : « monsieur le bourgmestre, vous êtes de moins en moins démocrate et de plus en plus autoritaire », conclut Romain Gaudron. Le mois dernier, Vincent Magnus avait annoncé la couleur en affirmant que les taxes n’allaient pas augmenter à Arlon. 

« Un budget ambitieux, maitrisé dans lequel l’IPP (Impôt des Personnes Physiques) et le précompte immobilier n’augmenteront pas », nous disait-il. A l’ordinaire, le budget atteint cette fois 53 913 126 euros (pour les dépenses), contre 54,21 millions d’euros en recettes. A l’extraordinaire, les travaux envisagés sur la Place Léopold (parking et parc) le font passer à environ 43 millions cette année.