La mobilisation pour Ernest Loume, menacé d’expulsion, se poursuit à Gouvy

Le Camerounais a quitté le centre fermé de Merksplas, mais ne peut pas reprendre le travail. Une demande de régularisation humanitaire a été introduite. Des courriers de soutien y ont été joints.

Nadia Lallemant
Ernest était très apprécié sur son lieu de travail à Gouvy.
Ernest était très apprécié sur son lieu de travail à Gouvy. ©DR

Le mardi 4 juillet dernier, Ernest Loume, un Camerounais âgé de 40 ans, était arrêté par la police sur son lieu de travail au sein de l’entreprise Meca Weigert Recycling située sur le parc d’activité économique de Courtil dans la commune de Gouvy. Menotté, il avait été transféré à la prison de Marche-en-Famenne, puis placé au centre fermé de Merksplas (Anvers). Cette arrestation avait scandalisé les entrepreneurs de la région. Un comité de soutien s’était constitué.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...