Bastogne - Vielsalm Le bourgmestre Marc Generet planche sur une nouvelle prime en compensation du CVA

La saga du prix de l’eau se poursuit à Manhay. Au récent conseil communal, l’ancien bourgmestre Pascal Daulne, aujourd’hui dans l’opposition, a rappelé, lors de l’examen des notifications au conseil communal, qu’il n’était pas responsable de l’augmentation du prix de l’eau et qu’il refusait qu’on lui fasse porter le chapeau, précisant que si la prime prévue en compensation de l’ajout du CVA (Coût Vérité à l’Assainissement) avait été cassée, à l’époque, par la ministre Valérie De Bue, c’est parce qu’elle était illégale.

Le conseiller de la minorité a, par ailleurs, interrogé le collège à propos de l’annonce du vote d’un nouveau système de prime. Il s’est étonné de ne pas encore avoir été invité par le collège avec ses colistiers à une réunion au cours de laquelle le projet serait évoqué en présence de représentants de l’Association Intercommunale de Valorisation de l’eau.

Le bourgmestre Marc Generet a confirmé que la réflexion était toujours en cours au sein du collège mais n’a pas fixé de date pour une éventuelle rencontre. Pour rappel, c’est à la suite de la réclamation auprès de la ministre des pouvoirs locaux, par Pascal Daulne et son groupe, que la subvention numéraire n’a pas été accordée aux habitants. Le prix de l’eau a, dès lors doublé, en raison de l’ajout d’un montant de 2,365 euros/m3 équivalent au CVA. Une augmentation rétroactive au 1er janvier 2019. Selon le bourgmestre, si ce recours n’avait pas été déposé, la prime aurait été octroyée car elle avait été approuvée par l’administration et son application n’était pas conditionnée à l’accord de la tutelle. Toujours est-il que le collège communal est bien décidé à trouver la formule qui permettra d’annuler cette majoration. "Nous y travaillons activement avec l’espoir de la mettre au vote avant la fin de l’année", a conclu Marc Generet.

Signalons encore que le conseil communal a été informé de l’engagement d’un conseiller pédagogique et d’une aide à la direction pour l’enseignement communal. Ils seconderont la nouvelle directrice de l’école communale Alison Georis.

N.L.