Francis Glaude, ancien mandataire communal à Houffalize, est décédé à l’hôpital de Bastogne du coronavirus, à l’âge de 69 ans. Daniel Rob, avec lequel le Houffalois s’était présenté pour la première fois aux élections communales, vient de lui rendre un vibrant hommage.

" Depuis le 18 novembre, nous sommes interloqués, abasourdis, choqués et anéantis", souligne-t-il.  " Comment est-ce possible alors que tu étais en bonne santé physique et mentale, toujours actif et en pleine forme ? Cette saloperie de virus, sournoise et insidieuse t’a attaqué sans ultimatum puis finalement fauché et enlevé brutalement à ta chère et tendre, à ta maman Simone, à ta soeur, à tes enfants et petits-enfants, à ta famille et à tes nombreux amis."

Daniel Rob rappelle que Francis Glaude, une personnalité bien connue dans la cité des bords de l’Ourthe, s’est toujours intéressé à la politique.  " Dès 2005, nous avons ensemble constitué la liste Racines en vue des élections communales de 2006", se souvient-il.  "Une belle expérience de vie. A deux, nous avons siégé sur les bancs de la minorité jusque 2012. Cette année-là, Francis a rejoint la liste de Gérard Otto et a siégé dans la majorité. En cours de législature, il est entré au CPAS dont les missions correspondaient parfaitement à ses qualités humaines."

Agent des postes retraité, Francis Glaude était l’époux de Marie-Agnes Close. Il avait deux enfants, Olivier et Florence, et deux petits-enfants, Adam et Amélia. Il faisait partie du groupe des sonneurs de trompe  " Le Bien Aller du Val de l’Ourthe". Il était très actif dans la vie associative et apprécié de tous.  "Je garderai en mémoire ses immenses qualités telles que l’amabilité, la bienveillance, l’empathie, la disponibilité et la serviabilité ainsi que les merveilleux moments vécus en sa compagnie, sa bonne humeur et son humour", conclut Daniel Rob.