Le groupe de soutien, créé sur les réseaux sociaux, a cessé ses activités

La page Facebook mise en ligne une dizaine de jours après la disparition de Bénédicte Meunier vient d’être fermée à la demande de la famille de la quinquagénaire domiciliée rue de l’indépendance à Bastogne.

« Nous avions créé ce groupe de soutien avec le double objectif de récolter un maximum d’informations et de coordonner les recherches », rappelle une administratrice. « Les témoignages recueillis de cette manière, ont été envoyés à la police. Ils n’ont malheureusement pas encore permis de retrouver Bénédicte Meunier. »

L’administratrice précise qu’elle avait participé, avec d’autres bénévoles de la région verviétoise, aux recherches de Pierre Eloy, l’octogénaire retrouvé mort dans les Fagnes, et qu’elle souhaitait apporter le même soutien à la famille de la Bastognarde, portée disparue depuis le 29 octobre, date à laquelle elle a quitté la clinique psychiatrique d’Henri-Chapelle.

« Nous respectons la volonté de la famille », conclut-elle. « Nous comprenons son désarroi. Je pense que nous sommes arrivés au terme de ce que l’on pouvait faire pour la soutenir dans les recherches. »

Si vous avez des informations sur cette disparition inquiétante, veuillez prendre contact avec la police en formant le numéro 0800/30. 300