Le conseil communal a débuté, mercredi, par l’examen du dossier relatif à la location d’un espace bureau à la gare de Gouvy. Le collège a proposé de louer la partie guichet à la SNCB dans le cadre d’un contrat de concessions pour un montant annuel de 1 200 euros, étant entendu que les frais d’entretien seront à charge de la commune.

Cet espace disponible depuis la fermeture du guichet sera utilisé pour les permanences de la Maison de l’Emploi et de l’APL. La minorité s’est abstenue car elle estime que ces permanences auraient pu être organisées au château de Gouvy.

Le groupe emmené par Guy Schmitz a, par ailleurs, jugé la dépense de 30 000 euros pour la rénovation des éclairages au château trop élevée. Pas d’opposition, en revanche, sur les projets visant à améliorer la sécurité dans la traversée des villages. La quarantaine de dossiers a été votée à l’unanimité.

Ces projets, dont le principal objectif est de ralentir le trafic, ont été commencés sous l’ancienne législature et repris par la nouvelle équipe dès 2019. La majorité a revu les dossiers sur base de la nouvelle réglementation. Le résultat de deux ans de travail a été présenté par l’échevin Raphaël Schneiders.

Les limites d’agglomération seront modifiées dans 23 villages, la zone 30 sera étendue aux abords des écoles de Bovigny et Ourthe, une zone 50 sera instaurée à Courtil, Limerlé et Vaux. Une zone de rétrécissement de la voirie, principalement grâce à des marquages au sol, est prévue à Sterpigny.

Des zones d’évitement seront aménagées dans une dizaine de villages. Le collège a prévu de placer des coussins berlinois à certains endroits et de réserver une zone à la circulation des piétons et des cyclistes route des Tilleuls, la voirie parallèle au contournement de Courtil. Si tout se déroule comme prévu, les travaux débuteront à l’automne et seront terminés au cours de l’année 2023.

N.L..