Bastogne - Vielsalm Les enfants y apprennent à poser les bons gestes pour préserver les ressources naturelles

L’inauguration du nouvel outil d’éducation au développement durable s’est déroulée à Houtopia, vendredi, jour où des millions de personnes de par le monde étaient appelées à faire grève pour le climat.

"Cette nouvelle exposition interactive et animée a été pensée il y a un an et demi bien avant que les jeunes ne quittent l’école le vendredi pour manifester dans la rue", a rappelé José Lutgen, le président de l’ASBL "Coté Enfance", gestionnaire du centre récréatif et pédagogique dédié à la découverte des cinq sens.

Cette date symbolique n’a pas été choisie au hasard. Elle démontre la volonté de l’équipe d’Houtopia de faire changer les choses en apprenant aux enfants, dès le plus jeune âge, à poser les bons gestes pour préserver les ressources naturelles. La sensibilisation au développement durable débute dans la salle de cinéma où un film consacré à cette thématique est projeté sur les cinq écrans géants. Elle se poursuit dans l’annexe où une foule d’expériences et de manipulations adaptées aux enfants de 5 à 12 ans sont proposées sur le mode ludique dans des espaces dédiés à l’énergie, à l’alimentation ou encore à la gestion des déchets.

"A travers ce parcours, à la fois interactif et sensoriel, les enfants, guidés par un animateur, explorent le lien entre l’homme et son environnement, les problématiques auxquelles il faut faire face et recherchent ensemble des solutions", a précisé Delphine Didriche, la directrice d’Houtopia. "Ils apprennent, par exemple, à préparer une boîte à tartines respectueuse de l’environnement, à économiser l’eau, à consommer de manière responsable pour éviter une surproduction de déchets."

A la fin de la visite d’une durée de 90 minutes, les enfants s’engagent à mettre en pratique ce qu’ils ont appris en imprimant leur empreinte digitale sur une feuille d’arbre. Cette exposition, réservée au public scolaire, dès la troisième maternelle et jusqu’à la sixième primaire, est accessible jusqu’au 30 juin 2021.

Nadia Lallemant