Bastogne - Vielsalm Deux individus ont été pris en flagrant délit près de Dinez. Il pourrait s’agir de câbles volés.

Dans la nuit de dimanche à lundi, un garde-chasse a donné l’alerte après avoir découvert un feu dans le bois de la Cedrogne, derrière les bassins de décantation de l’autoroute E 25, près de Dinez, dans la commune de Houffalize.

"Je faisais ma tournée de surveillance , narre-t-il. En descendant la N 30, j’ai vu qu’il y avait un feu en forêt. J’ai tout d’abord pensé qu’une voiture était la proie des flammes. Je ne me suis pas approché car j’ai entendu des personnes parler. J’ai directement contacté l’agent de garde au Département nature et forêt et le titulaire de chasse, propriétaire des bois situés à proximité. Ce dernier a téléphoné à la police. "

Lorsque l’agent du DNF et les deux policiers de la zone Famenne Ardenne sont arrivés sur place, le feu était pratiquement éteint. Le garde-chasse a bloqué le sentier d’accès avec son véhicule pour que les deux individus ne puissent prendre la fuite. Les plaques d’immatriculation de leur camion, de marque Mercédès, étaient masquées par des bandes de papier. " Ils avaient déjà chargé avec un grappin le cuivre, débarrassé des gaines en plastique, et se préparaient à s’enfuir " , souligne le titulaire de la chasse. " Ils ont expliqué qu’ils n’avaient pu enlever les gaines chez eux et qu’ils avaient choisi de les brûler pour récupérer le cuivre à l’abri des regards."

L’agent du DNF indique, pour sa part, que la configuration des lieux a empêché que le feu ne se propage à la végétation. Les pompiers n’ont pas été appelés. " La provenance des câbles n’a pas été déterminée , souligne -t-il. Nous ne savons pas s’il s’agit de câbles volés ou achetés pour le cuivre. Cela dit, j’ai dressé un procès-verbal. Je le transmettrai au parquet du Luxembourg."

Selon nos informations, l’un des individus, originaire de la région, est connu des services de police. La police et l’agent du DNF ont ordonné la remise en état du site. Les individus n’ont pas été privés de liberté. L’enquête suit son cours.

N.L.