Bastogne - Vielsalm Le collège veut qu’il colle à la réalité. Il attend la mise en place du gouvernement wallon

Le Programme Stratégique Transversal n’a pas encore été présenté à Bastogne alors qu’il devait l’être, selon Jessica Mayon, avant le 3 septembre. Au récent conseil communal, la chef de groupe Citoyens Positifs, a interpellé le collège à ce sujet.

"Le décret du 19 juillet 2018 fixe le cadre de cet outil de gouvernance pluriannuel", a-t-elle rappelé. "Si le calendrier et le plan de communication sont propres à chaque commune, l’article L1123-27 prévoit que le collège le présente au conseil communal dans les six mois qui suivent la désignation des échevins."

La mandataire a ajouté que le décret prévoit également que pour le premier PST de la législature 2018-2024, le délai de six mois est porté à neuf mois. "La commune n’a pas respecté le texte légal", a relevé la mandataire. "Nous souhaitons connaître la raison de ce retard et les conséquences pour la commune. Ce document est, effet, important car il a pour but, entre autres, l’amélioration de la communication avec les citoyens, la planification des ressources, la priorisation des actions à mener et l’élaboration d’une démarche visant à impliquer et fédérer les autorités et les agents communaux."

Le bourgmestre Benoît Lutgen, a souligné d’une part, que le collège travaille depuis plusieurs mois sur le regroupement des grands axes de la politique communale dans un plan transversal, d’autre part, que dans ce PST il faut présenter non pas les objectifs mais la façon dont on va les atteindre en précisant quel type d’actions à mettre en œuvre.

"Le PST n’a pas encore été présenté car il reste des inconnues", a-t-il complété. "Dans ce plan, il faut préciser, par exemple, le pourcentage de subsides. Des éléments dont nous ne disposions pas quand il n’y avait pas de gouvernement. Nous avons préféré attendre que le gouvernement wallon se mette en place pour que le PST colle le plus possible à la réalité. D’ici quelques semaines, on aura plus de précisions."

Le bourgmestre a assuré que ce retard ne serait pas sanctionné par la Région wallonne.

N.L.