Des travaux ont été réalisés par le SPW à la demande du bourgmestre

En juillet dernier, des riverains de la N 89 à Regné (Vielsalm) étaient monté au créneau pour dénoncer la dangerosité de ce tronçon, situé entre Hébronval et La Baraque de Fraiture. Un père de famille, domicilié au numéro 9, était particulièrement inquiet. " Ma famille est en danger", soulignait-il. "Il arrive fréquemment que des véhicules ratent le virage et se retrouvent dans ma pelouse. Le poteau électrique a été percuté. Je redoute que ma façade ne soit emboutie."

Le Salmien, pointait la vitesse du trafic mais aussi l’îlot directionnel défectueux. "A cet endroit, la vitesse est limitée à 90 km/h alors qu’il y a des habitations de part et d’autre de la chaussée", relevait-il "Cette limitation n’est pas du tout respectée. Les véhicules, qui percutent les panneaux de signalisation, ont endommagé le dispositif de sécurité. Tant et si bien qu’il représente à présent un danger. Les pneus crevés sont fréquents."

Ses doléances avaient été relayées au conseil communal de Vielsalm par le conseiller de la minorité Comm’vous, André Boulanger. Le mandataire avait rappelé que la situation était particulièrement préoccupante dans le village en raison du trafic lourd. Le dernier comptage faisait état de pas moins de 894 camions traversant le village en 24 heures.

Le bourgmestre Elie Deblire, qui, après le conseil, avait envoyé un courrier au Service Public de Wallonie, vient d’annoncer que ce tronçon a été en partie sécurisé. "Tous les îlots ont été réparés", précise-t-il. "Les feux clignotants ont été surélevés pour être bien visibles la nuit comme le jour. La limitation de la vitesse a été ramenée à 70 km/ h et un radar préventif a été placé à proximité du numéro 9."

Reste à présent à installer la glissière de sécurité. "Actuellement, les moyens budgétaires du SPW ne permettent pas de répondre à cette demande. Nous espérons qu’un montant sera inscrit pour ce poste au budget 2020 ", conclut le bourgmestre.

N.L.