Originaire de Bastogne, Christophe Vandenhoven vit à Perth. Il témoigne.

Le Bastognard Christophe Vandenhoven s’est installé à Perth en Australie avec sa famille. Il travaille dans cette ville comme concepteur électrique pour le principal fournisseur d’électricité de son état. Il témoigne de l’ampleur des feux de forêts.

"Cela fait treize ans que je vis en Australie", souligne-t-il. "Chaque année, il y a des feux de forêt, ce n’est pas nouveau, mais ce qui se passe, cette fois-ci, c’est du jamais vu. Un véritable cauchemar pour les habitants."

Les incendies se sont propagés, le week-end dernier, dans la région où il habite. "Vendredi après-midi, le feu a pris près de mon lieu de travail. Mon quotidien a été perturbé dans le sens où les pompiers ont bloqué certaines routes. Ils nous ont dirigés vers des routes plus sûres, ce qui a causé des embouteillages."

Christophe précise que si l’incendie se propage à proximité de son arrondissement, il reçoit une notification par sms qui lui conseille de rester attentif et d’être prêt à évacuer en cas d’urgence. Il se souvient qu’il y a un an son arrondissement était dans la zone rouge. Il était resté chez une amie par mesure de précaution et n’était rentré chez lui que le lendemain. "Des voisins n’avaient pas réagi de la même manière", poursuit-il. "Ils étaient restés à la maison. Dans ce genre de situation, il faut fermer toutes les fenêtres et stopper l’air conditionné. L’école de mon fils aurait fermé si la fumée avait été trop proche. Les vents à Perth sont assez forts, ce qui n’aide pas les pompiers."

Lundi, la situation était sous contrôle dans la région de Perth. "Un nouvel incendie s’est déclaré, près de chez moi, lundi matin, mais il a été rapidement circonscrit. En revanche, selon les derniers bulletins d’information, la situation reste critique dans certaines régions où les habitants sont bloqués dans leur village. Personne ne peut y accéder sauf en hélicoptère."

L’Australie a, dit-il, déjà récolté des millions de dollars de ses citoyens et de célébrités internationales pour soutenir les pompiers. Malgré ces aléas, le Bastognard n’envisage pas de rentrer en Belgique. "L’Australie est ma maison", conclut-il.

Nadia Lallemant