La minorité a voté contre le mât de mesure de l’activité des chauves-souris

Un parc éolien va-t-il s’implanter à Les Tailles ? Dans cette éventualité, le collège a proposé, au conseil communal de Houffalize, de mettre à la disposition de la société Eneco un terrain communal pour un montant forfaitaire de 5 000 euros en compensation de l’espace occupé par l’installation provisoire d’un mât de mesure de l’activité des chauves-souris.

Ce projet de contrat a suscité une levée de boucliers dans les rangs de la minorité, opposée à un parc éolien à cet endroit. Albert Lamborelle a déclaré, en substance, que le collège communal mettait la charrue avant les bœufs car aucune étude d’incidence n’est en cours. Il a, dès lors, demandé d’attendre d’y voir plus clair avant de marquer son accord sur l’installation du mât de mesure. Le dossier a été approuvé majorité contre opposition.

Le budget communal avec, à l’ordinaire, un boni global de 846 216, 73 euros, et, à l’extraordinaire, des investissements pour 7,9 millions d’euros, a été présenté par l’échevin Marc Knoden. "Même si nous entendons que le prix du bois remonte, nous avons intégré une estimation des ventes de bois relativement pessimiste, tout en sachant que nous avons retiré cinq lots qui, seront représentés en 2020 pour une estimation DNF de 250.000 euros. Des bonnes nouvelles pourraient ainsi agrémenter le compte 2020.", a-t-il souligné.

Du côté de la minorité, Claude Philippart a mis l’accent sur les 2,6 millions d’euros prévus pour la rénovation du bâtiment de la justice de paix, une dépense qualifiée d’exorbitante même si l’emprunt communal se limitera à 940.000 euros, et sur les 32.200 euros inscrits au budget pour l’auteur de projet à qui sera confié l’aménagement d’un golf. Il a expliqué que les priorités de son groupe étaient ailleurs, citant la zone de logements à Sertomont, le presbytère de Houffalize et la sécurité. Au vote, abstention des mandataires minoritaires.

Nadia Lallemant