Bastogne - Vielsalm Les opposants au projet demandent une répartition équitable en Région wallonne

Le projet d’implantation de cinq éoliennes, par la société EDF Luminus, dans le Bois de Groûmont (Lierneux), présenté le 28 février dernier, a fait réagir de nombreux citoyens. Les courriers ont afflué à l’administration communale de Lierneux.

"Nous avons reçu 730 réclamations", précise le bourgmestre André Samray. "La plupart des réclamants sont originaires des communes de Vielsalm, Lierneux et Manhay." Quant aux raisons pour lesquelles, ils sont opposés au projet, elles sont multiples. "De nombreux citoyens veulent préserver les paysages ardennais", poursuit-il. "Certains évoquent aussi le bruit et les effets stroboscopiques. Des citoyens soulignent, par ailleurs, qu’il ne faut pas développer plusieurs projets dans une même commune mais, en revanche, répartir les parcs éoliens de manière équitable en Région wallonne."

Rappelons qu’en janvier dernier, le chantier du premier parc éolien en zone d’exploitation forestière de Belgique, porté par la même société EDF Luminus, a débuté au lieu-dit Lambiester près de Lierneux. Ce nouveau parc compte six éoliennes. Au deuxième parc à implanter en zone forestière, au lieu-dit Bois de Groûmont, à l’Est de l’autoroute E 25 entre Baneux (Lierneux) et Fraiture (Vielsalm), s’ajoutent deux autres projets présentés le 13 mars dernier à Jevigné.

"Ces deux projets, présentés lors de la même réunion, portent d’une part, sur l’implantation de trois éoliennes de 200 mètres de haut le long de l’autoroute E 25 en direction de Bra-sur-Lienne, d’autre part, sur la création d’un parc éolien de trois mâts près de Xhout-si-Plout, à cheval sur les communes de Lierneux et de Manhay", précise André Samray.

A la suite de la réunion à Jevigné au cours de laquelle des opposants se sont manifestés, décision a été prise d’organiser une rencontre entre les bourgmestres de Vielsalm, Lierneux et Manhay le 29 mars prochain.

Nadia Lallemant