Bastogne - Vielsalm Le conseil d’administration a pris, mercredi, une décision dans ce sens pour éviter la faillite

L’avenir de Qualibeef (ex-Veviba) et de la société Abattoir et Marché de Bastogne (AMB) reste incertain. La décision du tribunal de l’Entreprise de Liège, qui met fin à la réorganisation judiciaire dont l’entreprise bénéficiait depuis trois mois, compromet, en effet, la poursuite des activités sur le site de Bastogne.

Mercredi, le conseil d’administration s’est réuni afin de tenter de sortir de l’impasse. Au cours de cette réunion, décision a été prise de placer les deux sociétés en PRJ (Procédure de Réorganisation Judiciaire) par le transfert d’actifs à une autre société. "Une demande va être faite dans ce sens auprès du tribunal de l’Entreprise, division Neufchâteau" précise un responsable de Qualibeef. "Si la requête est acceptée, les deux sociétés seront à nouveau à l’abri des créanciers. Il faudra, par la suite, trouver un candidat repreneur."

Nous avons appris , par ailleurs, que le tribunal a désigné l’avocat Jean-Charles Mottet comme administrateur provisoire pour gérer les deux sociétés. Si la famille Verbist s’est retirée de la gestion, elle conserve néanmoins l’actionnariat. "La famille Verbist reste actionnaire par l’intermédiaire de diverses sociétés", précise Me Patrick Hofströssler, son conseil. "Elle est favorable à la cession des actions mais, à ce stade, elle n’a pas encore trouvé de candidat acquéreur."

Quant à l’issue judiciaire de ce dossier, elle reste, à ce stade, incertaine. "Le tribunal pourrait prononcer la faillite ou postposer la décision sous réserve de l’envoi de renseignements complémentaires", poursuit l’avocat. "Une nouvelle procédure de réorganisation judiciaire pourrait également être lancée mais à condition qu’une nouvelle société soit créée dans le but de maintenir l’activité au sein de l’entreprise Qualibeef et de la société Abattoir et Marché de Bastogne."

N.L.