Les agriculteurs salmiens ont rejoint la coopérative car elle leur offre un accès à la terre

Au début des années 80, Luc et Marylène Lamberty ont repris la ferme familiale à Petit-Thier (Vielsalm) en changeant complètement la dynamique en quelques années : conversion vers l’agriculture biologique, ouverture d’un magasin à la ferme, rupture avec la chaîne de commercialisation classique et alliance avec d’autres éleveurs belges pour valoriser leur lait.

Aujourd’hui, trois de leurs quatre enfants, Julien, Pauline et Romain, travaillent au sein de l’exploitation agricole et la famille veut mettre toutes les chances de son côté pour le futur. "Sur les 100 hectares occupés par la ferme, 25 appartiennent à mes parents", explique Romain, le cadet. "Au fil des années, le développement des activités de la ferme a été freiné lorsqu’il fallait de toute urgence débloquer des fonds pour acheter des parcelles mises en vente par les héritiers des propriétaires. Si nous n’achetons pas, nous risquons de ne plus disposer de suffisamment de terrains pour poursuivre nos activités."

Dans ce contexte , la famille Lamberty a pris contact avec Terre-en-vue, une coopérative qui finance, via un appel à l’épargne citoyenne, l’achat de terres agricoles pour les mettre à disposition des agriculteurs qui s’engagent à respecter des critères environnementaux, économiques et sociaux. La terre est ainsi gérée en bien commun et des liens forts se tissent entre citoyens investisseurs et agriculteurs. "La première acquisition de terre se profile déjà pour cet automne", annonce Romain. "La coopérative constitue actuellement une réserve financière pour l’achat de plusieurs hectares. L’objectif initial est affiché à 50.000 euros. La mise à disposition de ces terres à notre exploitation agricole contribuera à sa transmission et à son développement. Le but n’est pas d’agrandir la surface cultivée de la ferme mais plutôt d’en diversifier les activités afin de garantir une place et un revenu à chacun dans la famille."

Les agriculteurs salmiens lancent leur premier appel à coopérateurs avec Terre-en-Vue dans le cadre de la Fête de la Terre organisée à la ferme le 5 octobre.

Nadia Lallemant