Il a tenté de forcer un barrage de police au centre de la localité, rue de l’hôtel de ville

Un drame a été évité de peu, lundi en début d’après-midi, au centre de Vielsalm. Un camionneur a tenté de forcer un barrage de police. Heureusement, l’incident n’a fait aucun blessé. Une histoire rocambolesque. Tout commence à la scierie Pauls à Courtil (Gouvy) où ce transporteur de bois néerlandophone indépendant annonce, après avoir déposé son chargement, son intention de mettre fin à ses jours. Des employés en informent la responsable du personnel laquelle tente de l’empêcher de quitter l’entreprise. En vain. Elle décide alors de le suivre en voiture afin de l’intercepter avant qu’il ne commette l’irréparable. Le camionneur poursuit sa route en direction de la commune de Vielsalm et lui demande, par téléphone, de ne plus le suivre. Elle alerte le 100. 

La police de Gouvy prend en chasse le camion et tente de l’intercepter mais le chauffeur de poids lourd ne s’arrête pas. Le chef de corps de la zone Famenne Ardenne est alerté et des policiers de Vielsalm et de La Roche-en-Ardenne arrivent en renfort. Une dizaine de personnes sont mobilisées. Les policiers salmiens placent une combi en travers de la chaussée, rue de l’hôtel de ville, à hauteur de la Maison du Parc, pour stopper le fuyard. "Le camionneur a tenté de forcer le barrage ", précise une source proche de l’enquête. "Il a voulu foncer sur le véhicule de police en travers de la route. Les deux policières se sont senties menacées et l’une d’elles a tiré pour qu’il s’arrête. Ce tir de sommation a produit son effet. Il a fini par s’arrêter avec beaucoup de difficultés mais a refusé de descendre du véhicule prétextant qu’il ne comprenait pas le français. Un policier bilingue est intervenu et le camionneur a enfin obtempéré. "Escorté jusqu’au commissariat de Vielsalm, le camionneur a présenté ses excuses. Il n’a pas été privé de liberté. Des poursuites seront néanmoins engagées à son encontre. Une enquête est en cours afin de déterminer avec précision l’enchaînement des faits.

Les autorités communales salmiennes ont été informées de cet incident mais aucune mesure particulière n’a été prise au niveau communal. L’intervention de la police de la zone Famenne Ardenne, dans la rue de l’hôtel de ville, a été rapide et efficace. Il n’a pas été nécessaire de mettre une déviation en place. Le trafic n’a été que légèrement perturbé. À la scierie Pauls, à Courtil (Gouvy) où le camionneur dépressif avait annoncé son intention de mettre fin à ses jours en raison de problèmes de couple, la direction évoque un malencontreux incident qui, heureusement, s’est clôturé sans effusion de sang. Les différents protagonistes seront bientôt auditionnés afin de préciser les circonstances dans lesquelles d’une part, l’alerte a été donnée par la responsable du personnel de la scierie, d’autre part, le coup de feu a été tiré.

Nadia Lallemant