Le ministre Willy Borsus se dit prêt à soutenir la relance au niveau international

La commune de Bastogne vient d’annoncer dans un communiqué la reprise des activités du centre de valorisation de la viande de Bastogne.

"Elle va permettre d’offrir à nouveau une solution de proximité pour les nombreux agriculteurs de la région de Bastogne", indique le collège. " Les repreneurs ont laissé clairement entendre leur souhait de tisser des liens avec les agriculteurs de la région pour le redéploiement de l’outil et de la filière bovine."

"L’Ardenne est le cœur de l’élevage bovin en Wallonie ", poursuit le communiqué. " La qualité du travail de nos agriculteurs est reconnue par tous. La reprise des activités du centre de valorisation de la viande permettra d’avoir un circuit beaucoup plus court entre l’éleveur et le consommateur. C’est une bonne nouvelle pour le secteur agricole et particulièrement pour les éleveurs et engraisseurs de bovins, secteur sous tension depuis plusieurs mois, qui retrouvent ainsi un maillon essentiel de la valorisation bovine. Cette relance représente aussi un impact positif important pour l’emploi à Bastogne."

Le ministre de l’agriculture, Willy Borsus, a réagi lui aussi. "La Région wallonne, notamment à travers la Sogepa, soutient la reprise de l’abattoir de Bastogne par Monsieur et Madame Swaegers", précise-t-il. " Il est en effet important de pouvoir réactiver au plus vite l’abattoir, situé au cœur de la région du sud-est, une des régions par excellence pour l’élevage bovin. Les repreneurs sont à l’évidence expérimentés et ont un projet robuste pour redéployer l’activité au départ de Bastogne."

Il ajoute que dans un secteur  en crise profonde, cette nouvelle positive devrait permettre de soutenir le commerce de détail et de réactiver des filières de valorisation. "Avec l’Awex, nous sommes prêts à soutenir aussi le travail sur les marchés internationaux de manière à ouvrir des perspectives à l’exportation pour le secteur", conclut-il.

Nadia Lallemant