Depuis une dizaine d’années, les étudiants de deuxième normale primaire de l’Henallux créent et présentent, dans les écoles, un projet appelé "Théâtre didactique". Celui-ci se déroule généralement en deux temps : une représentation théâtrale et des activités ludiques d’apprentissage.

Cette année, le projet se réalise en partenariat avec le Bastogne War Museum. Il inclut une pièce de théâtre, la visite guidée du musée ainsi que l’animation d’activités didactiques au sein des écoles primaires. Le spectacle et les animations qui en découlent sont consacrés aux causes et conséquences de la guerre, au chaos qu’elle occasionne et aux mécanismes qui y conduisent.

Le recours au théâtre et le passage par une histoire fictive mettant en scène des animaux permettent de dédramatiser.

Le spectacle a été préparé avec le BWM, qui a insisté sur le choc que constituait la guerre, l’importance de la propagande dans le déclenchement d’une guerre et dans la mobilisation, la désignation d’un ennemi. Des thèmes d’actualité.

"L’actualité nous rappelle que, malheureusement, la guerre est toujours actuelle, souligne le chargé de communication à l’Henallux. Personne ne pensait quand le projet a été lancé, que l’invasion de l’Ukraine aurait lieu. Les enseignants sont parfois démunis quand il s’agit d’expliquer ou de répondre aux questions des enfants sur les conséquences, comme l’accueil des réfugiés. Le BWM, par son travail constant de mémoire, de sensibilisation et de veille, et le département de Bastogne, par son expertise pédagogique, étaient les deux partenaires idéaux pour outiller les écoles et amener des pistes de réponse et pour replacer ces événements dans leur contexte."

Dans la foulée de la présentation du spectacle à plus de 500 élèves des écoles des environs de Bastogne, des activités sur ce thème seront proposées ce mercredi dans les différentes classes par les futurs enseignants.

N.L.