Ce devait être la IXe édition cette année. Malheureusement, le Covid-19 s’est invité au printemps dernier et en mai, les organisateurs du Baudet’Stival n’avaient guère le choix : ils ont décidé d’annuler l’événement prévu cet été.

"Évidemment, c’est une déception de ne pas le faire cette année. Pour tous ceux qui ouvrent à sa mise en place depuis un an, c’est toujours l’aboutissement d’un projet. Ici, on sent un manque, une envie qui ne sera pas proposée cette fois-ci", commente Mathieu Rossignol, membre du comité d’organisation et aussi bourgmestre de Bertrix. Quelques chiffres maintenant.

Après la Foire agricole de Libramont et le festival de Chassepierre, celui de Bertrix est aussi devenu au fil du temps un rendez-vous incontournable dans la Province. Le budget prévu pour 2020 était proche de 1,2 million d’euros.

Ceux qui ne voulaient pas ont été remboursés

"L’an dernier, 21 300 spectateurs se sont rendus sur la place des Trois fers pour assister aux différents concerts du week-end. Une fois l’annulation proclamée, on a proposé au public de conserver l’entrée et de la reporter à la prochaine édition. Ceux qui ne voulaient pas, nous les avons remboursés. La bonne nouvelle ? Seulement 10 % des personnes ont demandé un remboursement. Preuve que notre festival plaît et que le public nous fait confiance. On ne peut que les remercier", poursuit-il.

Qui dit annulation, dit aussi profits perdus. Pourtant, la situation n’est pas alarmante du côté bertrigeois. "Les sponsors et les artistes ont compris la situation. Beaucoup d’entre eux ont confirmé leur présence l’an prochain. Les plus gros frais restent les frais de gestion : la billetterie, la publicité ou la gestion du site internet par exemple."

"Ce qui est surtout dommage pour les secteurs du tourisme ou de l’Horeca, ce sont les rentrées que ce Festival leur apporte. Comptez qu’un festivalier ‘consomme’ en moyenne de 20 à 30 euros par édition. Pour la région de Bertrix, comptez environ 600 000 euros qui ne seront pas dépensés cette année. On ne sera pas dans le rouge cette année, mais il ne faudrait pas non plus que le virus nous joue de mauvais tours l’an prochain", conclut-il.

Le comité n’a pas attendu longtemps pour déjà préparer la prochaine édition.

"En 2021, M. Pokora et Patrick Bruel nous ont déjà confirmé leur participation. Pour Zazie, on négocie encore. Bien entendu, nous sommes en négociation avec d’autres artistes. Pour l’heure, on ne peut pas encore dévoiler de noms. Mais on fera tout pour que cette nouvelle édition soit à la hauteur des espérances. Nous mettons d’ailleurs les bouchées doubles pour que ce festival soit une fois encore une réussite", explique Mathieu Rossignol. Pour le comité, le plus délicat reste de préparer une édition 2021 sans savoir comment les autorités fédérales géreront la crise du Covid-19.

"On espère quand même qu’il sera loin et qu’on ne devra pas prendre des mesures de sécurité draconiennes, ou réduire le nombre de visiteurs. Croisons les doigts pour que 2021 soit meilleure que celle en cours", dit-il encore.

L.Tr.