A l’occasion de la semaine de la mobilité, Ecolo Bertrix a opté pour une action symbolique : tracer une piste cyclable éphémère au centre de Bertrix. Une manière de dénoncer l’absence d’une politique volontariste en faveur du cyclisme au quotidien à Bertrix et dans les villages. 

« Aujourd’hui, il y a urgence. Il nous faut du concret. Le conseil communal a bien chargé récemment Idélux de réaliser une étude pour développer la mobilité cycliste à Bertrix. Mais nous craignons que comme pour le Plan intercommunal de Mobilité, celle-ci n’accouche que d’une série d’intentions sans répercussions concrètes. On propose de ne pas attendre. Des ac-tions concrètes doivent être prises rapidement par la commune afin d’encourager l’utilisation du vélo au quotidien, avec une attention particulière pour les enfants et adolescents », explique Jean-Pierre Graisse. 

Voici quelques propositions du groupe : la sécurisation des endroits stratégiques tels que les écoles, carrefours, passages à niveaux, ronds-points. La mise en zone 30 de la Rue du Culot, au niveau du complexe sportif. Le marquage de pistes cyclables permet-tant aux écoliers de rejoindre leurs écoles à vélo, à Bertrix et dans les villages, et la création de cheminements indépendants du flux automobile. Le soutien à toutes initiatives incitant l’usage du vélo par les écoliers. L’installation progressive de parkings vélos couverts. La création d’une prime communale pour l’achat de cadenas à vélos. Le développement, en collaboration avec le repair-café de Bertrix, d’un espace bon marché de réparation des vélos. La création de « zones résidentielles », vélos admis avec limitation à 20 km/h pour les voitures.