Luxembourg Les voleurs ont percé le mur au marteau-piqueur. Une quarantaine de machines ont été volées

Le magasin Leroy-Gauthier, situé rue de Saint-Hubert à Recogne (Libramont), a été la cible de cambrioleurs dans la nuit de lundi à mardi. Une quarantaine de machines ont été volées, soit un butin de plus de 25.000 euros.

"Le bâtiment est équipé d’une alarme", explique le Bastognard Jonathan Leroy, patron des magasins de Recogne, Noville et Arlon. "Vers 4 h, j’ai été prévenu d’une intrusion par la centrale d’assistance téléphonique. Mon beau-père est arrivé le premier sur les lieux. Il a téléphoné à la police." Le commerçant est en colère. "Les voleurs ont employé les grands moyens", déplore-t-il. "Ils ont déplacé la palette de sacs de ciments qui barrait l’entrée et ont brisé le spot de détection situé à plus de trois mètres de haut ! Ensuite, ils se sont attaqués au bardage, l’ont plié et fait un trou de 40 sur 50 cm dans le béton au marteau-piqueur. Ils sont entrés et sortis du bâtiment avec les objets volés par ce trou."

Les cambrioleurs n’ont pas fait main basse sur les tondeuses, trop volumineuses, mais sur des petites machines comme des disqueuses, visseuses, tronçonneuses et autres groupes électrogènes. Mardi matin, Jonathan Leroy a appris qu’un automobiliste de passage, durant la nuit, sur la nationale à quatre bandes, à proximité du l’entrée du magasin, avait aperçu le véhicule des voleurs, de type break, sortir en trombe de l’allée, les phares éteints. "Les cambrioleurs ont pris la direction de Libramont", précise-t-il. "Ils roulaient à vive allure et l’automobiliste n’a pas réussi à les intercepter."

Ce cambriolage n’est pas une première pour l’enseigne Leroy-Gauthier. Il y a une dizaine d’années, un vol avait été commis au magasin de Noville (Bastogne). La camionnette dérobée par les cambrioleurs avait été retrouvée à la frontière française.

N.L.