Réuni en séance extraordinaire ce jeudi, le Conseil d'administration de Vivalia a entériné, à l’unanimité, la décision de révoquer le docteur Mazairac pour motif grave en lien avec des faits de non-respect des règles sanitaires. Le médecin avait déclaré, le mois dernier dans une interview, ne pas porter d'office le masque dans le cadre de son activité.L'urgentiste avait été lui-même détecté positif au Covid-19. Alors qu'il était en retrait pour raison de santé, il avait néanmoins accordé une interview à Sudpresse. "J'ai toujours mon masque autour du cou, mais je ne le met que face aux personnes à risque", avait-il alors notamment confié.

"Cette décision a été prise dans le respect des dispositions légales", précise Vivalia dans un communiqué. " L’’intéressé a été entendu et a pu formuler ses explications et commentaires. Le docteur Mazairac ne fait donc plus partie du corps médical de Vivalia, en particulier du Centre Hospitalier de l’Ardenne à Libramont où il exerçait."

Le Conseil d'administration de Vivalia veille à la désignation d'un nouveau chef de service le plus rapidement possible et dans l’intervalle, la fonction est provisoirement assurée par le docteur Kirsch.