Un groupe de citoyens interpellera le conseil communal de Chiny, ce lundi, afin de connaître la position du collège sur la manière dont il envisage désormais sa mission d’enseignement communal.

"Sur les deux dernières années, trois des six implantations scolaires communales de Chiny ont été fermées", explique le porte-parole du groupe de citoyens.  " Nous savons aussi que la Fédération Wallonie-Bruxelles ne compte pas reprendre le réseau d’enseignement communal. Dès lors, la commune a-t-elle l’intention de se réinvestir dans sa mission d’enseignement ? "

Le groupe de citoyens s’interroge  : quid du blocage de la vente de l'école de Chiny et de sa réouverture possible par d'autres acteurs de l'enseignement ? Qu’en sera-t-il des autres écoles communales fermées à la rentrée 2020 ? Le collège s’engage-t-il à maintenir les écoles restantes ? Quelles sont les initiatives prévues pour remettre sur pied les écoles qui ont fermées ? Cette fermeture de la moitié des implantations scolaires a-t-elle donné lieu à une évaluation en interne du collège ? Si oui, quelles en sont les conclusions ? »

Ces interrogations sont, disent-ils, renforcées par l’exemple de l’école de Lacuisine située à moins de 5 km de celle de Chiny. "Celle-ci, menacée il y a deux ans de fermeture, se porte bien aujourd’hui, entre autres grâce à l’implication des autorités communales et à un projet pédagogique innovant et sensé, qui avait, rappelons-le, été proposé à la commune de Chiny au moment de la fermeture de l’implantation de Chiny."