Luxembourg Le budget des CISP pourrait diminuer. Il y en a 14 en province de Luxembourg.

Philippe Courard, député wallon hottonais, s’inquiète pour l’avenir des centres d’insertion socioprofessionnelle en province de Luxembourg. "Le ministre de l’Emploi sortant, Pierre-Yves Jeholet, menace de réduire le budget alloué aux CISP de 30 millions d’euros, des subventions dues, à verser pour le 30 juin, s’ils ne signent pas le contrat de coopération", explique-t-il. "À la mi-mars, déjà, il avait annoncé la couleur en présentant son projet de réforme des centres d’insertion socioprofessionnelle où planait sa volonté de réduire les subsides de 153 CISP."

Dans la province de Luxembourg, il y en a 14, dit-il, tous en colère contre cette décision. Une centaine d’emplois sont menacés. En effet, s’ils ne reçoivent pas les subsides, les travailleurs ne pourront être rémunérés. Philippe Courard rappelle que ces centres, à l’écoute, ouvrent leurs portes aux publics les plus précarisés en créant avec eux des projets d’accompagnement socioprofessionnel. "C’est pragmatique et les résultats des actions menées sont palpables", poursuit-il. "On ne peut pas se permettre de sabrer dans des politiques sociales aussi signifiantes et porteuses de vrais projets."

Selon lui, le ministre fait fi des concertations menées tant par le Forem que par les CISP, pour amender le texte. Le député wallon va interpeller le ministre sur ce dossier via une question parlementaire. Il précise, qu’en parallèle, il a déjà pris l’initiative d’en informer les négociateurs de la future majorité avec l’objectif de rectifier le tir de cette décision qu’il qualifie d’inique et d’infondée.

Nadia Lallemant